Fruits et légumes

Intro

Dans un grand jardin appelé Wallonie poussaient en force et en beauté légumes, fruits et arbres fruitiers. Et au troisième millénaire les « jardiniers » wallons avaient encore progressé... Le succès de l'horticulture et de la fruiticulture wallonnes n'a rien d'un conte de fées. La richesse naturelle du sol est exploitée avec persévérance et intelligence par des professionnels de mieux en mieux formés et informés. Pour le plus grand plaisir des amateurs de « laitue frisée écologique », de « Cwène di gatte » (pomme de terre) ou de « Mara des Bois » (fruit).

Un immense jardin potager et des " jardiniers " consciencieux...

Sols riches, humidité constante, la Wallonie était naturellement prédisposée à devenir l'un des jardins potagers et des vergers les plus fertiles et les plus prisés d'Europe. Si la pratique d'un assolement triennal est bien implantée chez nous, la « lutte intégrée » est un concept plus récent. Aujourd'hui, de plus en plus de producteurs wallons, conscients de l'impact de leurs activités et de leurs choix sur l'environnement, optent pour cette technique respectueuse du milieu. La lutte intégrée consiste à favoriser l'apparition des ennemis naturels des agents nuisibles aux fruits (pucerons et chenilles) sans avoir recours aux méthodes chimiques de protection des cultures. Les fruiticulteurs qui pratiquent cette culture commercialisent leurs produits sous l'appellation « Fruitnet ».

Des fraises « appellation contrôlée »

Parmi les nombreux fruits proposés par la Wallonie, les fraises, connues pour leur saveur exceptionnelle, tiennent une place particulière. L'« Elsanta », ferme et parfumée. La « Gariguette », allongée et savoureuse. La « Mara des Bois », au délicieux arôme de fraise sauvage. Et bien sûr, l'indétrônable « fraise de Wépion » dont l'appellation contrôlée distingue plus une zone délimitée de production que le type de plant utilisé.

Vive les pommes de terre chics

A côté des laitues, carottes, scaroles, choux, pois, oignons (de culture biologique ou non) et des champignons variés de plus en plus appréciés, une production fait le prestige de la Wallonie: la POMME DE TERRE. Les deux grandes catégories - à chair farineuse ou à chair ferme - ont leurs vedettes. Pour les farineuses, c'est la « Bintje », reine des frites et des purées. Pour les chairs fermes, c'est la « Cwène di gatte » (corne de chèvre), mais aussi la « Charlotte » au goût subtil, la « Nicola » ou la « Rosa » (Plate de Florenville).

Et les reines des pommes

Les vergers wallons ne sont pas en reste : pommes et poires rivalisent de parfums et de saveurs. Les poires célèbres s'appellent « Conférence », « Doyenné du Comice » et « Durondeau ». Au hit-parade des pommes, c'est la « Jonagold », hybride née des amours de la « Golden Delicious » et de la Jonathan, que l'on trouve en numéro un. Après la « James Grieve », et la « Summerred » estivales, ce sont les « Elstar » et les « Cox Oranges » de l'automne puis les « Boskoop » et les « Gloster » qui garniront nos tables et parfumeront nos maisons.